Bilan du premier test d’évaluation

Les résultats sur les 25 lecteurs recrutés par petites annonces témoignent d’une très forte attraction chez la grande majorité. Ils ont été aspirés dans l’intrigue d’un récit qu’ils n’ont pas pu lâcher jusqu’à son dénouement poignant. Tout au long de la lecture qu’ils ont trouvée aisée, fluide et naturelle, ils ont ressenti une grande empathie pour les personnages ainsi qu’un engouement de plus en plus marqué pour l’atmosphère de mystère qui imprègne toutes les pages.

Le premier épisode constitue l’amorce indispensable qui doit pouvoir captiver suffisamment les lecteurs pour leur donner envie de se plonger dans le grand univers de L’Appel de Mongo. C’est pourquoi il a été conçu pour être accessible au plus grand nombre et le plus attractif possible, en recourant à une écriture simple et imagée dans un récit dynamique qui a toutes les couleurs d’un divertissement captivant.
Mais si cette amorce ne fonctionne pas ou trop faiblement, c’est toute l’ambition et la portée du livre qui s’en trouvent annihilées. D’où la nécessité de ce test initial qui nous a apporté la preuve que sa capacité à marquer la forte adhésion du plus grand nombre était bien au rendez-vous.

Il en est également ressorti deux grandes leçons :

1- Aucun livre ne peut faire l’unanimité

Chaque lecture demeure éminemment subjective. Le processus de projection et d’identification qui fait entrer le lecteur dans la ” bulle ” du livre se fait toujours à travers son conditionnement de base, remontant à ses joies et traumas de la petite enfance qui vont déterminer au final son adhésion ou son rejet pour les thèmes et le style du livre.
C’est ce qu’a révélé plus précisément la scène de sexualité explicite incluse dans le premier épisode, avec une moitié dominante de lecteurs y adhérant passionnément pour une autre moitié y restant insensible ou ne percevant pas son sens, dont certains l’ayant rejetée tout aussi passionnément.

2- La nécessité de publier le livre complet

En raison de sa taille imposante et des limitations imposées par les éditeurs, nous avons d’abord envisagé de nous restreindre à la présentation de la moitié du livre qui constitue un premier tout aboutissant à un grand dénouement.
Les lecteurs enthousiasmés par le premier épisode qui le souhaitaient ont été autorisés à lire les trois épisodes suivants, soit la moitié du livre, mais pas au-delà. Pour la majorité d’entre eux, l’intérêt et l’attraction ont continué de croître en culminant avec le quatrième épisode qui les a tout de même laissés sur leur faim, avec un sentiment de manque et d’inachèvement. Car si le quatrième épisode aboutit bien à un dénouement, il laisse en suspens le grand mystère de Mongo et la quête du remède universel qui ne seront pleinement développés que dans la seconde moitié du livre.

Or pour les premiers lecteurs confidentiels du manuscrit à l’origine de l’association, c’est uniquement après l’avoir lu dans son intégralité qu’il a suscité notre engagement en révélant tout son sens et la portée de la révolution de conscience qu’il appelle.
C’est pourquoi malgré l’obstacle initial de sa taille imposante, il est devenu évident qu’il ne pouvait être proposé en lecture que dans son intégralité, ce qui a été alors l’objet du second test d’évaluation. Car là seulement il déploie la claire vision d’une voie libératrice en réponse à notre monde de plus en plus confus et agité, nous transmettant la flamme d’un renouveau spirituel sans équivalent qui n’attend que d’être partagé pour retrouver un sens de lumière dans notre horizon collectif de plus en plus sombre et menaçant.

error: Content is protected !!