riches (4)

4/[riches ; frontière séparatrice]

mur de la séparation

Et aujourd’hui, après des siècles de religion de la croissance, on peut dire que toutes les frontières possibles et imaginables que les hommes se sont imposés ont perdu leur délimitation particulière, leur distinction propre, non pas pour se volatiliser, loin de là, mais pour se diluer et se fondre les unes dans les autres en se rassemblant autour d’une seule et même frontière séparatrice, l’unique et immense frontière séparant les riches des pauvres… … À présent, examinons de plus près à quoi ressemble ce mur de la séparation… Si l’écart de prospérité entre les riches et les pauvres est faible, le mur sera fin et peu élevé, facile à franchir, de même que la tension entre les riches et les pauvres sera faible, de même que leur opposition, leur confrontation sera légère et facile à surmonter. Mais dès lors que l’écart se creuse, le mur de la séparation va s’épaissir et s’élever dans les mêmes proportions, accroissant inévitablement la tension entre les riches et les pauvres, aussi bien que leur opposition et leur confrontation. Et avec l’écart extrême auquel a conduit la religion de la croissance, l’épaisseur et la hauteur du mur ont atteint des proportions extrêmes, aboutissant à une tension extrême générée par une opposition et une confrontation extrêmes… Vous remarquerez que cette tension se répercute indifféremment des deux côtés du mur de la séparation, autant chez les riches que chez les pauvres, et plus on se porte vers les extrêmes de la richesse comme de la pauvreté, plus la tension devient extrême.

© Tous droits réservés

5/[riches ; blanchiment de mauvaise conscience]


    Laisser un commentaire