peur (4)

4/[peur ; peur imaginaire et réelle ; maître intérieur]

peur prison― La peur est ton plus grand ennemi, dis-tu, elle t’empêche d’apprendre et de découvrir la vérité, si tu n’avais plus peur de rien tu serais libre de faire tout ce qui te plaît, comme tu vois clair et juste, le complimenta-t-il encore en posant sur lui un regard magnanime… La peur est bien notre principal ennemi, nous devons donc la combattre et la détruire si nous voulons parvenir à être libres, mais cette peur qui nous bloque et nous retient prisonniers est seulement la peur imaginaire, la peur sans réalité qui vient du passé et se projette dans le futur. C’est la seule peur qui doit être éliminée, car sans elle, de qui ou de quoi pourrait-on encore être prisonniers ?… Le jour où notre peur imaginaire aura complètement disparu sera le jour de notre libération, de notre libération absolue et définitive… Et quel est le meilleur moyen de nous attaquer à la peur imaginaire pour la détruire ?

― C’est de quitter le passé et le futur en revenant dans le présent, répondit spontanément Thomas.

― Oui, en revenant dans le présent où nous attend notre maître intérieur qui nous guide et nous protège aussi bien en nous avertissant des dangers réels que l’on peut rencontrer. Et comment va-t-il nous avertir ?

― Avec la peur réelle.

― Oui, et est-ce que cette peur réelle t’emprisonne et t’empêche d’être libre ?

Thomas acquiesça lentement :

― Je crois que je comprends… Les deux peurs sont différentes, il n’y a que ma peur imaginaire qui est mon ennemie, pas ma peur réelle qui est là pour m’aider et me guider.

― Exactement, l’approuva chaudement Zabir. La peur imaginaire est une prison et un véritable poison, ce qui n’est pas du tout le cas de la peur réelle qui est notre alliée puisqu’elle ne survient que pour nous avertir d’un danger réel en nous préparant à l’affronter, et qu’elle disparaît ensuite sans laisser de trace dès que le danger a été écarté… À la grande différence de la peur imaginaire dont le poison persiste sans fin dans notre tête tant qu’il n’a pas été complètement éliminé.

― D’accord… mais toi, t’as pas eu peur de sauter dans le torrent… Est-ce que c’est parce qu’il y avait aucun danger pour toi, ou bien parce que t’as été plus fort que la peur réelle ?… C’est ça que je me demande…

torrent peur― Qui te dit que je n’ai pas eu peur ?… Justement, la peur réelle était bien là pour moi parce que le danger était réel pour moi aussi, et elle a été mon alliée, elle m’a aidé à affronter le danger… Voilà comment ça s’est passé… Quand je me suis avancé devant le torrent pour plonger, la peur réelle est apparue pour m’avertir que c’était dangereux. Seulement à moi elle ne m’en a pas empêché parce que j’ai été capable d’être plus fort que ma peur, et si j’ai été plus fort, c’est uniquement parce que mon maître intérieur m’a donné la permission d’affronter le danger en sachant que je pouvais réussir sans me faire de mal. Et dès que j’ai été plus fort, ma peur réelle n’a pas disparu mais au contraire elle m’a accompagné et protégé en me donnant toute son énergie pour m’obliger à rester totalement vigilant durant tout le temps où j’étais en danger dans le courant.

Zabir s’adressa aux deux garçons :

― Voyez-vous les enfants, c’est très simple : devant ce torrent votre peur réelle vous protège en vous empêchant de sauter parce que vous ne ferez que vous tuer, et elle vous en empêche en se montrant la plus forte, en étant plus forte que vous. Mais un jour viendra où devant ce même torrent vous vous surprendrez à être devenus plus forts que votre peur, ce qui voudra dire que ce jour-là votre maître intérieur vous donnera la permission d’affronter le danger parce qu’il saura que vous pourrez le surmonter… Alors soyez toujours à l’écoute de votre peur réelle, ne l’ignorez jamais, ressentez-la et obéissez-lui à chaque fois qu’elle est la plus forte, à chaque fois qu’elle est plus forte que vous. Car votre peur réelle est votre alliée, elle est votre guide et votre protection qui est là pour éviter à tous les petits casse-cous de fâcheux accidents.

© Tous droits réservés

5/[peur ; maladie ; élite]


    Laisser un commentaire