Foire Aux Questions

1- Le Nouveau Paradigme, c’est quoi ?
2- Qui est Mongo ?
3- Qui est l’auteur(e) du livre L’Appel de Mongo ?

1- Le Nouveau Paradigme, c’est quoi ?

Paradigme signifie étymologiquement « modèle », et dans le sens commun « modèle cohérent s’appuyant sur une base théorique définie, représentation du monde reposant sur un courant de pensée dominant ».
On oppose aujourd’hui le vieux paradigme en tant que socle conceptuel, idéologique, psychologique, culturel sur lequel s’est édifiée notre société industrielle consumériste mondialisée, à un nouveau paradigme émergeant en tant qu’il est en rupture avec ce socle ancien pour prendre racine dans un autre socle.
Lorsqu’on parle de la nécessité de changer de paradigme, on se situe au niveau du socle, c’est-à-dire des fondements mêmes de la société où doit s’opérer la transformation qui seule peut conduire à résoudre les grands maux de l’humanité auxquels nous sommes confrontés. Et dès lors qu’on touche aux fondements de la société, on quitte la voie réformiste pour entrer dans la voie révolutionnaire.

C’est ici que le choix du terme nouveau paradigme majoritairement adopté par l’activisme citoyen planétaire prend toute sa pertinence pour le distinguer des révolutions du passé. Plutôt que d’avoir la naïveté de croire qu’il suffit de détruire de l’extérieur les responsables des maux de l’humanité pour rebâtir un monde idéal régénéré (échec de toutes les révolutions), il s’agit d’opérer la révolution de l’intérieur, par une mutation, transition et évolution de conscience collective qui touche tous les aspects de notre être et de notre vie.

Enfin, faire référence AU nouveau paradigme émergeant et non pas simplement à UN nouveau paradigme, signifie qu’il n’émane pas d’un groupe idéologique particulier ou de personnalités remarquables comme l’ont été Marx ou Gandhi au siècle passé, mais qu’il est l’expression d’une intelligence collective informelle en structuration, d’un mûrissement de conscience collective se déployant organiquement dans toutes les dimensions de notre société mondialisée.
Et tout l’enjeu de ce mûrissement de conscience consiste à faire basculer l’humanité du vieux paradigme devenu hautement dysfonctionnel qui nous mène à l’autodestruction, vers le nouveau paradigme relevant d’un autre ordre de réalité dont la cohérence supérieure résout en elle-même la somme de contradictions et de dysfonctionnements qui restent insolubles dans l’ordre de réalité inférieur du vieux paradigme.

2- Qui est Mongo ?

C’est la grande question que chaque lecteur se pose en lisant le livre L’Appel de Mongo. Le mystère qui l’enveloppe suscite tout du long une interrogation ouverte sur le sens de la vie et de notre réalité profonde. On ne le déflorera donc pas ici.
La traduction la plus simple que l’on peut se permettre sera de dire que l’appel de Mongo est l’appel de la Vie, de la source du vivant en chacun de nous qui est porteuse de toutes les vertus fondamentales : créativité, inspiration, régénération, guérison, mais aussi confiance, liberté, pardon, amour, beauté, lumière et vérité.

3- Qui est l’auteur(e) du livre L’Appel de Mongo ?

« S’il m’est impossible de nier que ce livre est bien venu au monde à travers moi, ce serait une imposture de m’en attribuer la paternité. Son véritable auteur est inconnu et il le restera. » C.S.

Cette déclaration inscrite à la première page du livre précise pourquoi il est proposé sans nom d’auteur affiché. Il ne s’agit pas ici de satisfaire un désir d’anonymat mais seulement de demeurer en retrait, à la juste place qui convient en conformité avec la vision de l’art que le livre défend.

À la manière des artistes mongonastiques dont les œuvres sont anonymes, la créatrice de L’Appel de Mongo s’inscrit dans cette lignée où elle reconnaît elle-même qu’elle n’en est pas la véritable auteure. Ce retrait de la personnalité s’accorde par ailleurs avec les valeurs du nouveau paradigme qui émerge au sein de nos sociétés où foisonne une créativité collective ne demandant qu’à contribuer à l’enrichissement humain et spirituel de chacun et de tous.

Nous ne saurons donc rien de la personnalité de l’auteure de L’Appel de Mongo, pas même si c’est une femme ou un homme. Notre collectif a fait le choix de s’exprimer à son propos dans une grammaire au féminin par facétie, mais aussi pour marquer le basculement de la polarité phallocratique du vieux paradigme qui structure notre société industrielle vers la prééminence de la polarité féminine propre au nouveau paradigme.

Les seules informations capitales à connaître sont que l’auteure est indépendante de la création de notre collectif, qu’elle n’en fait pas partie, résidant désormais loin de la France, et qu’elle a fait le vœu de ne tirer aucun profit de l’oeuvre qui est venue au monde à travers elle, ni en terme de notoriété ni en terme de gain matériel. C’est pourquoi elle nous a confié le soin de nous charger de son édition et de sa promotion en reversant l’intégralité de ses droits d’auteur à notre collectif, à la condition expresse que tous les bénéfices que nous en tirerons seront exclusivement dédiés à l’essor du Nouveau Paradigme.