mort (1)

1/[mort ; humanité]

L’humanité entière était lasse de sa propre bassesse, elle était écœurée d’elle-même. Tous les espoirs qu’elle avait portés par le passé avaient été amèrement déçus, toutes ses révolutions n’avaient été que de vains mirages. Après une petite bouffée d’excitation, un court envol vers un idéal trompeur, toujours elle était retombée dans son ignominie. Elle en était arrivée au point où elle était convaincue qu’elle ne portait en elle aucune possibilité d’amélioration véritable parce que sa nature même était vile et malfaisante, qu’elle était maudite dès l’origine si bien qu’au bout du tunnel elle ne trouverait jamais rien d’autre que des ténèbres encore plus mordantes. Le malade se savait incurable et il était fatigué de traîner ses maux sans aucun espoir de guérison. Il voulait mourir, non pas de ces petites morts qu’il avait connues antérieurement et dont il était ressorti quelque peu régénéré pour lui permettre de s’accrocher à une vaine période de rémission. Non, cette fois il voulait en finir pour de bon. Le malade attendait, réclamait la grande mort, la mort définitive qui l’anéantirait une fois pour toutes en morts zombieseffaçant à jamais sa propre ordure de la création. La pulsion de mort qui traversait cette humanité dégoûtée d’elle-même était véritablement des plus extrêmes. Elle n’était cependant pas ressentie et encore moins revendiquée par les individus qui la composaient. Au contraire, pris individuellement, les humains n’avaient jamais été aussi démunis et terrorisés face à la réalité de la mort qu’ils niaient et refoulaient au loin avec une violence toujours plus exacerbée, et c’était précisément cette violence de leur refoulement collectif qui alimentait la pulsion de mort du corps de l’humanité pris en tant qu’entité propre, une entité qui elle obéissait à des comportements autodestructeurs de plus en plus suicidaires. Jamais le refoulement de la réalité de la mort par les consciences humaines n’avait été aussi intense, et en réponse à ce refoulement, jamais le comportement collectif de l’humanité n’avait été animé d’une pulsion de mort aussi active.

© Tous droits réservés

2/[mort ; religion de la croissance]

3/[mort ; religion de la croissance ; tyrannie du temps]

4/[mort ; attention ; audimètre]

5/[mort ; religion de la croissance ; idolâtrie ; conscience ; inconscience]

6/[mort ; paix]

7/[mort ; humanité ; transformation]


    Laisser un commentaire