instrument monétaire (3)

3/[instrument monétaire ; monnaie fondante ; spéculation]

monnaie fondanteLa nouvelle monnaie de crédit mise en œuvre par Mongo était une monnaie fondante, ce qui signifiait que sa valeur se dégradait lentement mais sûrement, et cette particularité était de loin sa plus grande vertu et sa plus grande force. En effet, quelle était la principale caractéristique de la bonne santé d’une monnaie ? Le fait qu’elle s’écartait le moins possible de sa fonction initiale d’instrument collectif dédié aux échanges et à la stimulation de l’activité économique, le fait que pareil au sang dans un organisme, elle circulait sans entrave et sans interruption dans toutes les cellules du corps social. Or une monnaie fondante incitait l’argent à sortir rapidement des comptes d’audimètre pour être remis en circulation avant qu’il perde de sa valeur, de sorte qu’il ne pouvait plus à nouveau former ces poches d’accumulation stagnante et grossissante, c’est-à-dire qu’il ne pouvait plus à nouveau être confisqué par des entités privées pour redevenir un instrument de pouvoir personnel entre leurs mains. Avec une monnaie fondante, il était impossible de faire fructifier les crédits portés sur les comptes d’audimètre parce qu’il était impossible de faire travailler l’argent pour obtenir plus d’argent. Une telle monnaie signait l’arrêt de mort des spéculateurs, banquiers et autres parasites en même temps qu’elle prouvait qu’elle n’avait nul besoin de recourir à une quelconque économie financière pour fonctionner, puisqu’elle se portait d’autant mieux et servait d’autant plus efficacement la collectivité humaine qu’elle se passait totalement de cette dernière.

© Tous droits réservés


    Laisser un commentaire