environnement (3)

3/[environnement ; société de la fin du travail]

déchets

Car les centaines de millions d’emplois appelés à disparaître suite à l’effondrement de l’industrie des croquants qui comptabilisait elle-même des dizaines de millions d’emplois à travers le monde, ces centaines de millions d’emplois représentaient une activité humaine colossale qui se consacrait assidûment à la ruine de l’humanité, et en les faisant disparaître, elle était gagnante sur tous les tableaux. D’abord, elle mettait un arrêt à toute cette énergie humaine tournée vers sa propre dévastation. Ensuite, elle épargnait un précieux capital de ressources énergétiques et de matières premières qui partaient en fumée dans une débauche de futilité et de gaspillage. Et enfin, en évitant l’accumulation des montagnes de déchets qui en résultaient, elle économisait là aussi des ressources énergétiques et des matières premières qui étaient englouties dans la coûteuse industrie chargée de leur traitement, de même qu’elle supprimait là encore quelques millions d’emplois vivant de cette industrie. Tout cela sans parler de la renaissance de son environnement nourricier qui se voyait délesté d’une quantité astronomique de poisons sécrétés par l’ensemble de ces industries.

© Tous droits réservés

4/[environnement ; société des 4 richesses]

5/[environnement ; travail ; qualité des conditions d’existence ; misère]

6/[environnement ; coûts de production ; catastrophe ; exploitation]

7/[environnement ; consommation ; gigantisme ; irresponsabilité]


    Laisser un commentaire