Croquants (5)

5/[croquants ; culture des 4 richesses ; richesse fantasmatique]

Le contre-poison avait pour nom la culture des quatre richesses. Loin de dénigrer la volonté d’enrichissement des humains, elle la soutenait elle aussi. La seule différence, c’est qu’à la place de la recherche de richesse fantasmatique que proposaient les croquants, elle les invitait à s’engager dans une recherche de richesse réelle. Si l’augmentation de richesse se traduisait par une amélioration de la qualité des conditions d’existence, l’enrichissement était bien réel, tandis que s’il ne marquait pas d’amélioration, cet enrichissement était en réalité négatif, trompeur, purement fantasmatique.

La quête de richesse véritable de l’humanité était complètement détournée par les croquants qui s’ingéniaient à lui faire croire que les richesses supérieures étaient contenues dans les produits qu’ils vantaient, si bien qu’elle cherchait confusément à les acquérir par le biais de la seule richesse matérielle, ce qui était rigoureusement impossible. Comme c’était impossible mais que l’illusion d’y parvenir opérait néanmoins un certain temps, la frustration qui s’ensuivait incitait à accroître toujours plus son abondance matérielle dans l’espoir de parvenir enfin à s’approprier ce bien-être supérieur tant désiré que laissait miroiter un mirage qui toujours se dérobait. famille heureuse dans une voiture hi-techAinsi, sous l’influence collective des croquants, une famille en proie à de douloureux conflits relationnels pouvait réellement être convaincue que l’achat d’un véhicule prestigieux était le meilleur moyen de ramener l’harmonie en son sein. Et effectivement, cela opérait le plus souvent durant un certain temps. Un véhicule puissamment investi par les croquants abritait le fantasme d’un foyer uni où tous avançaient dans la même direction dans un grand vent de liberté. C’était un cocon chaleureux, baigné d’une agréable musique, équipé de tous les appareillages assurant le plus grand confort, un cocon renforcé d’acier où l’on était en sécurité, protégé, avec en son cœur un formidable moteur qui face à l’impuissance de leur situation leur redonnait un sentiment de puissance capable de tout reconquérir. À son bord, chacun se sentait alors un peu plus fort, plus confiant, plus rassuré, plus valorisé aux yeux des autres. Mais ce n’était jamais rien de plus qu’un véhicule fait pour se déplacer, c’était là tout ce qu’il avait à donner, le reste n’était que fantasme. Alors après avoir respiré tous ensemble les vapeurs enivrantes du même mirage, le conflit familial reprenait le dessus, nourri d’un surcroît de frustration qui les poussait à vouloir respirer de nouvelles vapeurs toujours plus enivrantes, à travers l’acquisition d’un logement plus vaste et plus luxueux peut-être, ou d’un prochain véhicule encore plus puissant et prestigieux.

© Tous droits réservés

6/[croquants ; société de la croissance ; société de la fin du travail ; économie]

7/[croquants ; misère]

8/[croquants ; attention (économie de l’)]

9/[croquants ; divertissement ; artistes corrompus ; propagande ; communication hégémonique]


    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :