Conscience (1)

1/[conscience ; inconscience ; communication ; audimètre]

― … Cela tient à ce que l’état d’inconscience s’oppose à l’état de conscience à la manière de deux entités étrangères, incompatibles entre elles. Ce qui veut dire que plus l’inconscience gagne du terrain dans un être humain, plus ce qui le ramène à la conscience lui devient étranger et indigeste, quand ce n’est pas de l’hostilité ou une vague menace qu’il ressent. Or ne lui fait réellement du bien que ce qui d’une façon ou d’une autre nourrit sa conscience, et parce que l’état d’inconscience est si répandu, parce qu’il a tellement pris possession de l’être humain, il en est arrivé au stade de rejeter ce qui lui est bénéfique pour le ressentir négativement, tandis qu’il se précipite sur ce qui lui est nuisible mais qui l’attire comme un miel alléchant… Seule la conscience désire se nourrir de conscience, tandis que l’inconscience veut se nourrir de ce qui lui est semblable, c’est-à-dire de toujours plus d’inconscience. Tel est le drame d’une humanité aujourd’hui plongée dans une inconscience collective si profonde qu’elle court à la ruine en continuant de se gaver des fruits de son propre aveuglement. Mais au sein de ce drame, tel est aussi le véritable enjeu du combat qui a lieu dans l’arène du cube pour la conquête de l’audimètre…

horreurarmenian-terrorists

bimboland

ot2-copy

Le faciès acéré se décrispa en posant son regard délavé sur les jeunes Danseurs :

― Le fléau du cube ne provient pas du cube lui-même mais du fait qu’il reflète l’inconscience plutôt que la conscience parce que c’est l’inconscience humaine qui domine le monde. Et aussi longtemps que cette inconscience collective dominera, ce sont ses valeurs et ses lois qui régneront dans le cube… Quelles sont ses valeurs et ses lois ? Essentiellement l’impératif de jouissance immédiate et l’évasion du contact avec la réalité par une incessante distraction, le tout commandé par une recherche de profit et de pouvoir aussi obsessionnelle qu’omniprésente… Alors comprenez bien que ces dernières séquences que vous avez aimées sont l’œuvre d’une poignée de résistants qui n’ont d’autre choix que de composer avec le règne aveugle en place, et ces trop rares combattants de la lumière accomplissent une prouesse véritablement héroïque à chaque fois qu’ils parviennent à gravir un peu d’audience en perçant la couche d’inconscience pour atteindre et nourrir ce qu’il y a encore de vivant et de sain en l’homme.

― S’ils combattent pour la lumière, ça veut dire que les autres, tous les autres sont des serviteurs des ténèbres, avança Carlos avec gravité.

― C’est ça, approuva Thomas, et leurs séquences peuvent très bien se ressembler comme deux gouttes d’eau, car ce qui les différencie vraiment n’est pas dans la forme, dans l’apparence, mais seulement dans l’intention.

― C’est ça, continua Carlos, quand l’intention vient de la conscience elle est forcément bonne, claire, généreuse, elle nous donne comme on a dit… Alors que l’intention qui vient de l’inconscience est toujours mauvaise et trompeuse parce qu’elle ne cherche qu’à prendre et posséder.

© Tous droits réservés

2/[conscience ; inconscience ; audimètre ; croquants]

3/[conscience ; conditionnement ; choix ; liberté]

4/[conscience ; culture des 4 richesses ; ordre de réalité ; nouveau paradigme]

5/[conscience ; ordre de réalité ; nouveau paradigme]


    Laisser un commentaire