Lumière sur l’instrumentalisation des CASSEURS par un policier citoyen

by L'Appel de Mongo

manifestation pacifique

Propos d’Alexandre Langlois, gardien de la paix au renseignement territorial, secrétaire général de la CGT police (source l’Humanité – 4 mai 2016)

Sur les dernières manifestations contre la loi El Khomri:

“Tout est mis en place pour que les manifestations dégénèrent. Côté renseignement, on constate depuis une dizaine d’années une double évolution, avec des manifestants beaucoup plus pacifiques qu’avant, mais des casseurs toujours plus violents, organisés de manière quasi paramilitaire. Certains de ces groupes sont identifiés avant qu’ils intègrent les manifestations. Mais aucune consigne n’est donnée pour les interpeller en amont. Prenons l’exemple du 9 avril. En fin de journée, nous savons qu’un groupe de casseurs dangereux vient d’arriver gare du Nord pour aller perturber Nuit debout, à République. Une compagnie de CRS se trouve sur leur passage, prête à intervenir. Mais l’ordre leur est donné par la préfecture de se pousser dans une rue adjacente! Les collègues leur signalent l’imminence de l’arrivée du groupe de casseurs. Mais ordre leur est confirmé de les laisser gagner place de la République, avec les conséquences que l’on connaît!”

Sur l’usage systématique de gaz lacrymogènes, l’augmentation des brutalités policières gratuites :

“C’est important de rappeler que, dans les manifestations, tous les collègues sur le terrain n’interviennent que sur ordre. Si certaines, comme le 1er Mai, se terminent en « souricière » place de la Nation, c’est que l’ordre en a été donné. Le message qui est passé c’est: « casseurs venez, vous pourrez agir en toute impunité, et manifestants ne venez plus avec vos enfants, car c’est dangereux pour vous ». Et à la fin de la journée, les médias ne parlent que des violences, et surtout pas des raisons pour lesquelles les citoyens manifestent. Le pouvoir politique instrumentalise la police, qui sert de bouc émissaire. Cela permet au gouvernement de faire diversion.”

Sur le moral des policiers :

“Nous sommes épuisés. Les collègues souffrent d’une perte de sens de leur métier. Aujourd’hui, on leur demande du rendement statistique et d’exécuter des ordres qu’ils jugent incompréhensibles ou injustes. La police est déshumanisée. On compte un suicide en moyenne par semaine dans notre profession. À la CGT police, nous défendons l’idée d’une force publique à l’usage du peuple, celle de la déclaration des droits de l’homme de 1789, une « force pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée ».”

***

Le regard de L’Appel de Mongo

Aujourd’hui en France, mais comme toujours et partout dans le monde, quand l’élite régnante se sent menacée par la montée d’une légitime revendication populaire, elle utilise l’arme de la division, de l’opposition et de la confrontation violente pour briser la revendication et raffermir son contrôle en perdition sur le peuple. Plus elle parvient à faire grandir la tension et l’hostilité envers les forces de l’ordre, plus elle les isole du peuple, les transformant en chiens de garde d’une élite elle-même déconnectée du peuple comme s’ils appartenaient au même camp, et plus elle s’assure ainsi l’obéissance des policiers et des militaires pour exécuter des ordres qui vont de plus en plus à l’encontre de l’intérêt du peuple alors qu’ils font eux-mêmes partie de ce peuple. Diviser au sein du peuple pour mieux régner, telle est sa devise terriblement efficace, et elle ne perd la partie à chaque fois que lorsque la division commence à se résorber, pendant qu’une frange déterminante des forces de l’ordre se rallie au peuple en refusant de lui obéir.

Rien n’est tout blanc ni tout noir. D’un côté, il y a la réalité de casseurs qui agressent violemment les policiers et dont on peut s’interroger sur leur véritable identité et motivation tant ils sont du pain béni pour l’actuel gouvernement. Et de l’autre côté, il y a la réalité de brutalités policières injustifiables sur des manifestants pacifiques que rien ne peut assimiler à des casseurs. Mais dans un cas comme dans l’autre, tout se passe d’abord à travers la loupe grossissante des médias qui en se braquant sur la violence des casseurs rend tout le reste invisible, comme si les manifestations étaient remplies de casseurs alors qu’ils sont une toute petite minorité face à la grande majorité des manifestants pacifiques. De même qu’en se braquant sur les violences policières gratuites, la loupe grossissante rend invisible le comportement de la majorité des policiers qui ne perdent pas leur sang-froid et se gardent bien d’agresser les manifestants inoffensifs.

Nous devons faire attention à ne pas nous laisser enfermer dans la loupe grossissante des médias qui ne reflète pas la réalité de la situation dans ses justes proportions. Autrement nous n’allons bientôt plus être capable de voir un être humain tel que nous derrière l’uniforme du policier mais une espèce étrangère avec qui on ne peut établir le contact, si bien qu’il va nous inspirer de plus en plus de peur, de répulsion, d’hostilité, de haine, et ce sera fatalement de plus en plus réciproque. Et nous allons faire ainsi exactement le jeu attendu par l’élite régnante pour pérenniser son pouvoir sur le dos des citoyens avec toujours plus de violence et de répression.

C’est pourquoi le combat qui anime aujourd’hui #nuitdebout et #globaldebout doit aussi impérativement être celui de la concorde de l’ensemble des citoyens, incluant les forces de l’ordre. Car des policiers comme Alexandre Langlois, il y en a bien d’autres, et ils sont une majorité en vérité à souffrir moralement d’être au service de la protection des privilèges toujours plus effarants d’une élite au détriment d’une société civile toujours plus exploitée dans laquelle ils retournent dès qu’ils quittent leur uniforme. Aussi qu’est-ce qui nous empêche d’établir le dialogue avec ces policiers honorables et bienveillants puisque nous partageons les mêmes intérêts ? Qu’est-ce qui nous empêche de nous concerter pour faire front commun devant les casseurs afin de les circonscrire puisqu’ils nuisent autant aux policiers qu’aux manifestants ? C’est le prochain pas que nous avons à franchir collectivement, et alors oui, l’élite tombera d’elle-même, et ce nouveau monde d’espérance et de solidarité que nous portons déjà concrètement en nous adviendra dans une transition douce, sans chaos et sans violence, dans la concorde de tous les acteurs de la société civile.

 


About the Author


L'Appel de Mongo


2 thoughts on “Lumière sur l’instrumentalisation des CASSEURS par un policier citoyen

Georges Yoram Federmann

Beau geste et beau témoignage du policier Alexandre Langlois qui porte « bien » son patronyme:
 » Langlois- L’angle (de le ) Loi ».
Belle journée
Georges Yoram Federmann
gymnopédiste

Répondre

L’Appel de Mongo

L’idée d’une collaboration entre manifestants et policiers commence à faire son chemin : (source https://www.epochtimes.fr/pacifier-manifestations-idees-formulees-crs-12964.html)

« Plus innovant, la commission propose l’organisation d’une « médiation systématique et continue entre les forces de l’ordre et les manifestants, avant, pendant et après l’évènement ». Ces unités se mêleraient aux manifestants et pourraient aider les forces de l’ordre à réguler les manifestations. La proposition a été soutenue par les CRS.

« Pour l’instant, les forces de polices devront elles-mêmes contenir les dérapages dans leurs rangs. Bien que de nombreux CRS font part d’une « fatigue » due à l’enchaînement des missions ou du manque de formation du personnel.

« D’autres préconisent de relire la lettre du préfet Maurice Grimaud, adressée en mai 68 aux forces de l’ordre. Il y était formulé que « frapper un manifestant tombé à terre, c’est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière.[…] Dites-vous aussi que lorsque vous donnez la preuve de votre sang-froid et de votre courage, ceux qui sont en face de vous sont obligés de vous admirer même s’ils ne le disent pas ». »

Répondre

Laisser un commentaire

Recherche

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Social

Suivez-nous sur :

Newsletter